EMMA CRITCHLEY REMPORTE LE PRIX DE LA RÉSIDENCE « EARTH WATER SKY » À VENISE

Nous sommes heureux d’annoncer que l’artiste subaquatique Emma Critchley (Royaume-Uni) est la première lauréate du programme de résidence de trois ans « Earth Water Sky » accueilli par la Science Gallery Venice et l’Université Ca’ Foscari.

Le jury a décerné le prix à Emma Critchley pour  » l’originalité et la beauté  » de son projet qui, selon les termes du professeur Carlo Barbante, était le plus évocateur du projet Ice Memory qu’il dirige à l’Université Ca Foscari de Venise.

La proposition d’Emma Critchley resonnait aussi profondément avec la mission Science Gallery de Venise, qui est de connecter, faire participer et surprendre.

Sa sélection par le jury montre l’esprit pionnier de la Galerie des sciences de Venise, qui souhaite travailler avec la science et l’art de manière innovante et inattendue pour attirer l’attention sur les défis mondiaux.

Le professeur Michele Bugliesi, recteur de l’Université Ca’ Foscari de Venise, et Anna Puccio, directrice de la Science Gallery de Venise, considèrent le programme de résidence comme une véritable valeur ajoutée pour le chapitre vénitien de Science Gallery en plein développement.

Ce choix s’inscrit pleinement dans l’éthique du bailleur de fonds de la résidence, la Fondation Didier et Martine Primat, dont le mandat est de  » soutenir scientifiques, philosophes et artistes à s’exprimer pour des modes de vie plus conscients et durables « .

Près de 150 personnes de 32 pays du monde entier ont répondu à la première invitation ouverte de Science Gallery Venise pour participer à l’appel à candidature pour le prix Earth Water Sky. Ce programme de trois ans est dirigé par la curatrice de renommée internationale Ariane Koek.

Pour en savoir plus sur le travail d’Emma Critchley, veuillez consulter son site Web http://emmacritchley.com

Pour en savoir plus sur Ice Memory, veuillez cliquer ici.

Ice Memory, également soutenu par la Fondation Didier et Martine Primat, est un projet international visant à créer une bibliothèque de carottes de glace provenant de glaciers menacés afin de sauvegarder les données scientifiques qu’ils contiennent et de stocker ces informations précieuses en Antarctique pour la science du futur.

 

Partager
En savoir plus