Soutenir la diffusion de modèles éducatifs innovants

Permettre à des enfants en difficultés de s’initier à l’agroécologie et au « vivre ensemble » au sein de classes de découvertes au Centre des Amanins.

Thématique(s)
Durée2017 – 2019
GéographieLa Roche-sur-Grâne, Drôme, France
ActionRendre accessible la pédagogie de la coopération et l’agroécologie à des publics moins favorisés grâce au financement de classes de découvertes au Centre des Amanins.
Partenaires
  • Les Amanins
Contexte

Dans un monde en proie à des défis environnementaux et sociaux grandissants, des écoles innovantes s’engagent pour offrir aux enfants une éducation centrée sur la connaissance et le respect de la nature ainsi que l’apprentissage du « vivre ensemble ». Située dans la Drôme au coeur du Centre Agroécologique des Amanins, l’Ecole du Colibri a développé des enseignements en lien étroit avec les activités agricoles déployées sur son territoire. Les élèves y apprennent en particulier à collaborer sur des projets concrets de jardinage, d’élevage, de protection de la biodiversité et s’enrichissent ainsi jour après jour de ces expériences au contact direct avec la nature.

Stratégie d’intervention

La Fondation Didier et Martine Primat a décidé de soutenir le développement de ce lieu unique de sensibilisation et d’échange, et d’encourager la diffusion de la pédagogie de la collaboration proposée par l’Ecole du Colibri au-delà de ses murs. L’équipe des Amanins transmet déjà son savoir-faire en proposant des classes découvertes à la semaine pour les établissements scolaires lointains, ou des animations à la journée pour les écoles qui sont à proximité. L’association souhaite désormais renforcer son partenariat avec les écoles locales et s’adresser à des publics en difficulté autour de projets pédagogiques sur mesure, invitant les élèves à apprendre à mieux gérer leurs émotions, collaborer avec les autres, et respecter leur environnement autour d’activités en pleine nature.

Action

Un premier soutien de la Fondation à un poste d’enseignant supplémentaire en 2017-2018 a permis à la directrice de l’école du Colibri, Madame Isabelle Peloux, de consacrer plus de temps à la diffusion de ses méthodes d’enseignement au niveau national grâce à des interventions au sein de conférences ou colloques dédiés à l’éducation en France.

A partir de la rentrée 2018, l’accent sera porté sur l’accueil de publics moins favorisés grâce au financement de classes de découvertes et la sensibilisation des enseignants de ces groupes à l’éducation à l’environnement et la pédagogie de la coopération.

Résultats attendus
  • Augmentation du nombre de sessions de formation à la pédagogie de la coopération dispensées par Isabelle Peloux.
  • 5 classes d’enfants en situation de handicap et/ou issus de quartiers sensibles qui accèdent aux activités de l’Ecole du Colibri, autour de la découverte de la nature, de la ferme, de l’écologie et de la coopération.
  • 5 classes d’établissements périphériques qui découvrent le site des Amanins et la pédagogie qui y est enseignée.
  • Construction d’une salle dédiée aux classes de découverte.
Fondation Didier et Martine Primat - Vivre ensemble de manière responsable et durable
© Amanins
Fondation Didier et Martine Primat - Vivre ensemble de manière responsable et durable
© Amanins
Partenaires
Fondation Didier et Martine Primat - Vivre ensemble de manière responsable et durable

Les Amanins est un centre agroécologique situé à La Roche-sur-Grâne (Drôme), né de la rencontre entre Pierre Rabhi (paysan, philosophe et écrivain) et Michel Valentin (chef d’entreprise), dont le projet est orienté vers la sensibilisation de tous les publics à une agroécologie globale : agriculture, éducation, gestion des déchets, énergies renouvelables et coopération entre les humains.
Le défi des Amanins est de répondre en partie à cette double question fondamentale : « Quelle planète laisserons-nous à nos enfants ? Quels enfants laisserons-nous à notre planète ? ». En lien avec ce questionnement, les Amanins proposent ainsi des ateliers et des animations de découverte de l’écologie pratique et quotidienne, mais aussi de l’écologie relationnelle avec l’éducation à la paix.

Découvrir